La pomme de terre comme outil de sécurité alimentaire dans les pays en voie de développement

Secteur belge soutient des projets de développement [1.3 MB]


L’Année Internationale de la Pomme de terre 2008 a été proclamée par l’ONU avec la mission suivante: « (...) renforcer la sensibilisation à l'importance de la pomme de terre en tant qu'aliment des pays en développement, et promouvoir la recherche et développement des systèmes basés sur la pomme de terre afin de contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. »

Pour le deuxième semestre 2008, la Belgian Task Force veut agir dans ce sens avec trois projets de développement.

L’action de la FAO

La FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) a soutenu la manifestation de l’Année internationale parce que la pomme de terre est aujourd’hui reconnue pour ses propriétés nutritives et nutritionnelles. Grâce à ce tubercule, la FAO espère que l’Année internationale contribuera fortement aux Objectifs du Millénaire pour le Développement, notamment dans la réduction de la faim et l’augmentation des revenus des pauvres dans le monde entier.

Un certain nombre de pays ou d’entreprises a répondu à cet appel en soutenant la FAO et ses activités ou ont démarré eux-mêmes des initiatives de développement.

Les actions de la Belgian Task Force

La Belgian Task Force, grâce aux fonds récoltés lors de ses actions par les membres ou ses entreprises privées et par le gouvernement Wallon et Flamand, soutiendra deux projets de développement avec des ONG Belges: l’un au Congo (Afrique, mené par le FAR), en aide à la production de plants de pommes de terre sains dans la région du Bas-Congo, l’autre en Equateur (Amérique du Sud, mené par Trias), dans un soutien à la filière pomme de terre, tant dans les organisations de paysans que dans la production de pommes de terre de qualité.

La Belgian Task Force a également fait appel à un soutien du gouvernement fédéral pour participer à la reconstruction de la filière pomme de terre au Burundi après la guerre civile qui a ravagé le pays de 1993 à 2003. Ce projet de grande envergure est mené par le Centre International de la Pomme de terre (Lima, Pérou), en collaboration avec les compétences des différents partenaires belges regroupés au sein de la Belgian Task Force.

L'année internationale de la pomme de terre 2008 > Développement